Zapper Antiparasitaire

Le Zapper Antiparasitaire

Le ZAPPER est un dispositif qui émet des champs électriques pulsés (PEF) afin de réduire la population des principaux organismes parasitaires nuisibles dans le corps physique. C’est un générateur (timer 555) de signal inoffensif et pratiquement imperceptible pour l’usager qui fait la vie dure aux agents pathogènes infiltrés en lui. Ces quelques fréquences spécifiques et leurs bienfaits ont été grandement étudiés par le Dr. Hulda Clark (30 000 Hz), l’inventeur Royal Raymond Rife (2 500 Hz) et l’inventeur Don Croft (15 Hz). Les signaux utilisés sont offset positifs en oscillation continue de 8 volts et environ 8 milliampères capables de traverser la plupart des parties du corps. Ceux-ci voyagent principalement à travers nos liquides comme le système lymphatique (lymphe) et vasculaire (sang). Ces fréquences figent les parasites et fragilisent leur bouclier protecteur (coquille et/ou membrane externe) afin de les rendre vulnérables et accessibles pour le système immunitaire. Celui-ci est alors en mesure de sélectionner, désintégrer et éliminer plus aisément ces nombreux et miniatures intrus indésirables. En seulement quelques minutes, le passage ultra-vitalisant de ces fréquences à partir des tiges conductrices appliquées sur la peau à travers le corps, donne une aide considérable à nos défenses naturelles. Le ZAPPER a aussi un effet alcalinisant et ionisant sur le corps physique, tout comme le bain ionique détoxifiant. Plus bas, on peut observer leur particulière signature électrique sur un oscilloscope et voir par le lien vidéo les parasites mourir au microscope lors de l’application de ces fréquences.

Fréquences

Le ZAPPER n’occasionne pas d’effets indésirables connus, à l’exception de certains effets de détoxination dus à une surcharge d’élimination temporaire (étourdissement, faible nausée, mal de tête, diarrhée légère, flatulence, démangeaison, raideur, peau irritée, fatigue et somnolence). Si tel est le cas, il faut simplement diminuer la durée et la répétition des séances en fonction des capacités de votre corps à gérer les déchets endogènes (internes) que cela occasionne.

Un parasite est un organisme vivant à l’intérieur ou à la surface d’un autre organisme aux dépens de celui-ci, mais souvent sans le tuer. Beaucoup de micro-organismes pourraient répondre à cette définition. Il est pathogène ou nuisible s’il est susceptible de provoquer une maladie. Un micro-organisme peut seulement être observé à l’aide d’un microscope.

Acidité, pierres, vers et parasites pathogènes se cachent en chacun de nous. Ils endommagent, épuisent, et nuisent à notre métabolisme, provoquant ainsi des anomalies et/ou des dysfonctionnements. Un parasite est un petit organisme vivant qui dépend et tire profit d’un autre organisme vivant considéré comme l’hôte. Certains parasites coopèrent avec l’organisme qu’ils envahissent, ce qui établit un échange de bons services, comme pour les probiotiques. Sinon, il peut s’agir d’une coévolution agressive désavantageuse pour l’hôte. Les buts ultimes de ces parasites compétitifs sont la survie et la reproduction. Certains experts estiment que plus de 80 % de la population humaine souffre de divers problèmes liés à une trop forte présence de micro-organismes pathogènes nuisibles. Ceux-ci se nourrissent alors au détriment de l’hôte qui perd les bienfaits de ses nutriments, le laissant affaibli, carencé et meurtri. Inconsciemment, il vient un moment critique où le corps est dysfonctionnel ou mis en danger par une population parasitaire néfaste trop importante. La liste des bienfaits à l’usage du ZAPPER est longue; je vous invite à faire vos propres recherches sur le WEB à ce sujet.

De plus, avec une alimentation surchargée en sucres, l’organisme accumule beaucoup de mucus un peu partout, dans lequel les bactéries et les parasites trouvent un terreau fertile pour se nourrir et se multiplier. Le surpoids occasionné par les gras est aussi un milieu favorable à leur développement.

Les ennemis du corps physique :

  • Les principaux parasites pathogènes hostiles : vers, protozoaires, levures, champignons (candida), salmonelles et virus pathogènes.
  • Les polluants : chimiques, physiques, électromagnétiques ou vibratoires (émotions, pensées, etc.). Les polluants sont souvent la cause des invasions parasitaires.
  • L’acidité métabolique : stress acidifiant et radicaux libres. Les parasites agressifs adorent évoluer dans un milieu ambiant acide.
  • Les carences : mauvaise flore intestinale (microbiote appauvri), alimentation malsaine, défenses immunitaires affaiblies, manque d’oxygène et déshydratation.

Essentiellement par une mauvaise digestion des aliments carnés dans l’estomac, certains parasites survivent, migrent vers les intestins et y prolifèrent avant de progresser vers le reste du corps. Certains symptômes possiblement associés à une invasion parasitaire intestinale sont : les diarrhées, les ballonnements, les douleurs abdominales, les flatulences, les vomissements, les troubles du sommeil et les insatiables fringales de sucre. Cette initiale infestation épuise le système immunitaire et le corps tout entier.

Certains produits naturels sont potentiellement efficaces pour lutter contre une multitude de parasites hostiles logés dans les intestins. On y retrouve l’extrait de la graine de pamplemousse, le noyer noir, l’armoise (artémise), le clou de girofle, l’huile d’origan, l’ail, le thym, la graine de papaye et la graine de citrouille. De plus, Il faut toujours ajouter de bonnes bactéries ou probiotiques au programme pour encourager une flore intestinale saine (microbiote). La prévention est toujours la meilleure initiative, car un système immunitaire fort est la meilleure ligne de défense contre les agresseurs.

La cure de toutes les maladies : Avec plusieurs cas témoins

Hulda Regehr Clark (1928-2009) était une chercheuse indépendante avec un Bachelor et un Master de l’Université de Saskatchewan, ainsi qu’un doctorat en physiologie de l’Université du Minnesota (1958). Elle mentionne ceci :

Clark mentionne dans ses écrits que l’électricité peut maintenant être utilisée pour tuer les parasites envahissants et/ou les micro-organismes agressifs en quelques minutes à l’aide de la technologie du ZAPPER. Clark affirme que tous les cancers et de nombreuses maladies sont causés par des parasites, des toxines et des polluants dans le corps physique. Selon cette femme, il faut simplement tuer les parasites à toutes ses étapes d’évolution et éliminer les toxines et les métaux lourds de votre corps afin qu’il se porte mieux.

1- BIENFAITS POTENTIELS DU ZAPPER

  1. a. RECHARGE l’énergie électrique du corps entier.
  2. b. DÉSACIDIFIE et DÉTOXIFIE l’organisme.
  3. c. STIMULE les défenses immunitaires.
  4. d. FRAGILISE les micro-organismes parasitaires.
  5. e. DÉSORGANISE les bactéries pathogènes.
  6. f. MODÈRE la prolifération des champignons (mycoses).
  7. g. ATTÉNUE les levures en excès.
  8. h. AFFAIBLIT les infections (germes et virus).
  9. i. AIDE à la régulation de la glycémie.
  10. j. AMOINDRIT les rages de sucre.
  11. k. AGIT sur les douleurs inflammatoires.
  12. l. DIMINUE la production de mucus.

2- CONTRE-INDICATIONS (ZAPPER)

Évitez les séances dans les cas suivants :

  1. a. Stimulateur cardiaque (pacemaker).
  2. b. Défibrillateur personnel.
  3. c. Femme enceinte ou allaitante.
  4. d. Transplantation d’organe avec médication antirejet.
  5. e. Radiothérapie ou chimiothérapie en cours.
  6. f. Épilepsie chronique médicamentée.
  7. g. Prothèses (pièces) métalliques dans le corps.
  8. h. Troubles cardiaques importants sous médication.

3- AVERTISSEMENTS

  1. a. Bien s’hydrater avant, pendant et après chaque séance (2 litres d’eau saine / jour).
  2. b. Éviter les aliments lourds et très caloriques pendant tout le protocole.
  3. c. Éviter temporairement le gluten, le blé transgénique, les sucres, les drogues, les aliments raffinés et les produits laitiers.
  4. d. Favoriser la nourriture saine, bio et non transformée (végétale, vivante et variée).
  5. e. Diminuer toute source de stress (émotionnel, psychologique et mental).
  6. f. Oxygéner votre corps (bouger et faire de la marche).
  7. g. Prendre des suppléments essentiels (minéraux liquides alcalins avec magnésium, vitamines C, D, B1 à B12 et oméga 3).
  8. h. Suspendre la séance en cas de malaise intense et persistant.
  9. i. Éviter de mettre des plaies ouvertes sur les tiges en cuivre.
  10. j. Éviter de porter sur soi de gros objets métalliques ou électroniques.
  11. k. Nettoyer l’unité principale avec un linge humide sans aucun produit chimique.
  12. l. Ne jamais immerger l’appareil principal dans l’eau et le manipuler avec délicatesse.
  13. m. Fonctionne simultanément et uniquement avec la ceinture chaude (pas l’ionisation).
  14. m. Peut être utilisé (et se révéler très utile) pour les animaux de compagnie.
  15. o. N’occasionne pas d’effets indésirables connus.